Back

Le Figaro

2017 09 01

L'incroyable jardin russe d'Étretat ART VÉGÉTAL Alexander Grivko, le jardinier des oligarques, a créé sur la Côte d'Albâtre, à flanc de coteau en à-pic sur la mer, son propre espace ouvert au public. Superbe et poétique.

L’homme, qui affiche une petite quarantaine mais en paraît dix de moins, est timide et déteste qu'on parle de lui. Sans doute estce pour cette raison que les oligarques russes lui ont confié dans la discrétion la création de jardins extraordinaires qui baignent leurs villégiatures à travers le monde. Au total, une cinquantaine à l'actif de ce jeune homme au regard doux et rê-veur qui semble s'étonner de l'attrait qu'il suscite, mais dont on est subjugué par le talent et le culot. Car il fallait en avoir pour transformer un jardinet en déshérence autour d'une villa Belle Époque, en ce qui est sans doute un des plus surprenants et des plus beaux jardins de Normandie. Une entreprise menée tambour battant en deux ans. Il aura fallu 24 mois à Alexander Grivko pour acheter 4 000 m2 de ter-rain, négocier auprès de la mairie d'Étretat l'achat de 3 000 m2 supplémentaires, construire des centaines de mètres de murets, importer près de I DOO tonnes de terre, tracer 2 km de chemins en gravier et planter 100 DOO pieds de persistants, notam-ment. Un tour de force qui a un coût: on parle de 2,5 millions d'euros... Mais ici la démesure, à la hauteur de cette folie russe a donné un résultat éton nant, masse de verdure et de formes arrondies qui moutonnent en vagues jusqu'à la mer. Des centaines de simulations Alexander Grivko a découvert Etretat à l'occasion de courtes vacances. Il en est tombé amoureux. Et a puisé dans l'en-vironnement les ferments de sa créati-vité. L'Aiguille, icône du littoral fran-çais, lui a inspire une forêt d'ifs tailles dont la pointe semble chatouiller leciel. La taille de la crête des buis voisinsévoque des coquillages échoués sur la grève et les Phillyrea angustifolia semblent répondre dans leur posture à la cime découpée des falaises de craie. Dans ce jardin, le paysagiste a utilisé des espèces locales comme les eleagnus travaillés en gerbe, un arbuste de haie très utilisé en Normandie, mais il a fait venir aussi des plantes plus rares com-me l'Enkïanthus campanuïatus, importé du Japon et que possèdent seulement cinq jardins au monde. Si tout a été préparé à coup de logi-ciels sophistiqués, à la réalisation, les difficultés n'ont tout de même pas manqué et les surprises aussi. À com-mencer par la terre: «Je n'avais pasimaginé que le silex était aussi proche, il m'a fallu rehausser le niveau de trois mètres en terre végétale, si je m'en étaisaperçu plus tôt peut-être que je ne me serais jamais lancé dans cette aventure, se souvient Alexander Grivko. Les silex tranchaient les pneus des engins L'horreur » Les 100 DOO pieds plantes ont ete achetés dans des pépinières en Allemagne, en Belgique, en Italie et aux Pays-Bas Vues d'en haut commevues d'en bas, les perspectives sont exceptionnelles quand on parcourt ce jardin reparti en plusieurs univers distincts Des houx tailles mêles aux racines des arbres dans le jardin Avatar, des coquillages de verdure dans Emo-tion, un degrade de topiaires et des jeux de lumiere au Parnasse, des murs de camelias, d'azalées et de rhodo-dendrons dans le jardin Romantique Sculptes dans des pieces de bois mo-numentales, des bancs permettent aux visiteurs des haltes tout au long d'unepromenade de decouverte d'environ deux heures Alexander Grivko, dont ce jardin normand est l'œuvre personnelle, a ete forme en partie a l'école de la vie Filsde diplomate, attache militaire en Chine au temps de l'URSS, le jeune homme étudie d'abord l'économie a l'université d'Etat de Moscou maîs savraie passion, ce sont les fleurs Tres vite, il opte pour l'école international des designers horticulteurs et fleuristes, autrement appelée ecole Nicole de Moscou Fraîchement diplome, ll ouvre un magasin de fleurs dans la capitale russe « Un jour, on m'a propose de rea-liser le jardin d'un lotissement de luxe Jevoulais dire non, maîs des amis m'ont pousse a accepter et je me suis lance», raconte-il Artistes de renom Le resultat fut tel que les commandes s'enchaînèrent, au point qu'il crea avec un associe, Mark Dumas, la societe II Nature, qui devint tres prisée de l'oli-garchie russe Milliardaires et hommes politiques, dont l'identité est presque un secret d'Etat, lui demandent des jardms inspires des grands parcs anglais Maîs a Etretat, délivre des contraintes liées aux commandes, ce passionne d'art contemporain a laisse libre court a son imagination et convoque des artis-tes de renom venus, temporairement ou de maniere pérenne, mêler leurscréations a la végétation locale Les œuvres les plus impressionnan tes sont les têtes géantes et rondes, en resine elastomere, de Samuel Salcedo, qui semblent etre posées dans des el-lipses de verdure Tout aussi surpre-nante est la sculpture de Wiktor Szostalo, representant un Claude Mo- net geant en bambou D'ailleurs, l'été prochain, en 2018, un festival péren-nisera cette idée de rencontre entre artistes et jardins De même, les Jar-dins d'Etretat s'animent toute l'année de concerts de jazz, de pieces de theâ-tre et d'autres animations Aujourd'hui, cinq jardiniers venus de Russie veillent sur la bonne tenue des lieux Et au moins cinq autres collaborateurs complètent une equiped'une dizaine de personnes Une débauche de moyens assumée qui laisse notre createur russe de marbre «Je nesuis pas dans une logique de rentabilité, se défend Alexander Grivko, maîs plu-tôt dans !a recherche du meilleur pour ceque je considère etre d'abord ma crea-tion personnelle » Entre deux avions qui le portent, a la demande de ses ri-ches clients, dans les lieux les plus paradisiaques de la planete, ll fait ici decourtes apparitions « Sitôt arrive, il nepeut s'empêcher de se saisir d'un séca-teur et de tailler», remarque un de ses proches, et Alexander Grivko de souri-re « Maîs vous savez, je suis avant toutun simple jardinier »

 

Elle Decoration Russia
2017-05-26
Marie Claire Maison France
2017-09-08
Tickets
We are using cookies to provide you with a better browsing experience Read our policy.